• MUMMENSCHANZ _ VISUEL

    Les Mummenschanz sont un spectacle de marionnettes absolument incroyables à voir en famille, pour rire jusqu'à plus soif.

    Voici 40 ans que les « musiciens du silence » envoûtent les publics internationaux avec leur art sans parole, astucieux mélange de jeu, danse, masques, pantomime et acrobaties. Fondés en 1972 par Bernie Schürch, Floriana Frassetto et Andrès Bossard (disparu il y a 20 ans), les Mummenschanz sont en tournée anniversaire.

    Mondialement reconnu et estimé (notamment à Broadway où les spectateurs ont afflué durant trois longues années), le prodigieux trio helvétique, devenu tour à tour duo puis quatuor, revisite les numéros clés de sa légendaire carrière. Place aux fils et cartons, mousses, papiers et chiffons ! Et place au grand spectacle, à la poésie universelle, au visuel délirant mêlant rire et émotion.

    Du 21 au 26 mai 2013, le public français aura enfin l’occasion de les découvrir pour la première fois au Casino de Paris lors de 6 représentations exceptionnelles. Un spectacle culte, inclassable et unique à savourer en famille!

    Les idées ingénieuses de cette troupe fondée à Paris en 1972 par Andres Bossard, Floriana Frassetto et Bernie Schürch, n'ont cessé depuis de transporter les publics du monde entier.
    MUMMENSCHANZ est devenu plus qu'un nom. C'est devenu une forme d'art qui a marqué le Théâtre de marionnettes et plusieurs générations de spectateurs - spectateurs de tout âge et de toute culture qui, conduits dans le monde créatif de MUMMENSCHANZ, voient s'y mouvoir formes bariolées et personnages hors-temps pour le disputer en fascination.

    MUMMENSCHANZ est plus qu'un nom de troupe, c'est un mythe. Il vit tout en demeurant mystérieux. MUMMENSCHANZ s'attaque à nos problèmes avec gravité en nous faisant rire, d'un rire ininterrompu.
    Demain, c'est dès aujourd'hui: suivez sur ce site les Musiciens du silence, les Virtuosen der Stille, les Musicians of Silence et ... "Bon spectacle!"

    Réservations


    votre commentaire
  • thesaintcyr

     

     

     

    Ce groupe parisien très influent dans les milieux gothiques et new wave donnera un très attendu concert au Nouveau Casino le 01 mars pour la sortie de son album remarqué I'm Waiting for the black day.

    Thesaintcyr manifeste son identité cold, sur les traces du Velvet, et propos de nouveaux morceaux gothiques dans la même veine que The Cure. Leur album se présente comme le miroir de notre époque : crise, décadence de la culture occidentale, burn out. Il est teinté d'un romantisme noir et d'une mélancolie proche de Marquis de Sade. Le chanteur à la voix « cold », puissante, déchirante, est animé d'une énergie post-punk.

    Réservations


    votre commentaire
  • pietragallaafffiche

    En toute franchise, on n'en est pas revenu, tellement c'est réussi et novateur ! La grande star de la danse Marie Claude Pietragalla et son partenaire Julien Derouault se sont associés à Dassault Industries pour inventer ce nouveau spectacle appelé à connaitre un immense retentissement : Mr et Mme Rêve,avec la musique de Laurent Garnier

     

    la vidéo devrait vous convaincre

    Et si la réalité virtuelle immersive et les technologies de simulation utilisées au quotidien dans l'industrie permettaient d'inventer un nouveau langage scénique au service de l'imaginaire?

    C'est à cette question dont la réponse se trouve à la croisée de l'art, de la science et de la technologie, qu'une équipe d'ingénieurs-créatifs passionnés de Dassault Systèmes a répondu. En moins d'un an, ils ont créé avec Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault un spectacle d'un genre nouveau, donnant à voir et sentir l'irréalité virtuelle, celle de l'imaginaire.

    Pour la première fois, les projections sur une surface de 200m² créent un univers immersif réagissant en symbiose avec les danseurs.

    Découvrez la boîte magique où...
    « Tout ce que nous rêvons est réalisable »

    Eugène Ionesco

     

    Mr & Mme Rêve
    1 & 2 février / Lens
    9 février / Béthune
    13 & 14 février / Joué lès Tours
    16 février / Saint Maur
    26 & 27 février / Mérignac
    8 & 9 mars / Marseille
    12 mars / Grenoble
    16 mars / Bulle
    19 mars / Morges
    21 & 22 mars / Genève
    23 & 24 mai / Châtillon

    A Paris du 12 au 24 mars 2014 au Grand Rex

     

    Chorégraphie et mise en scène Marie-Claude Pietragalla et  Julien Derouault
    En coproduction avec Dassault Systèmes, The 3D Experience company, Mehdi Tayoubi


    Interprètes : Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault
    Collaboration musicale Laurent Garnier

    Réservations

    pietragalla2


    votre commentaire
  • laveritablecallas

    Maria Callas méritait bien une pièce ! Jean-Yves Rogale a commencé à écrire cette pièce qui sert au mieux la mémoire de la grande diav dès les années 80. 30 ans après, la voilà enfin sur les planches du Théâtre Déjazet à partir du 22 janvier interprétée à la fois par Lola Dewaere et par Sophie Carrier, tandis qu'Andréa Ferréol joue la mère de Maria Callas.

    Cette pièce nous montre comment, par l’accharnement d’une mère dépressive, par l’amour d’un briquetier passionné d’opéra, qui deviendra son Pygmalion, et par la mégalomanie du plus riche armateur de la planète, qu’elle aimera au dela du possible, cette femme, qui désirait tant être aimée pour elle même verra son espoir s’évanouir pour laisser place à une diva glamour, adulée des foules, dont les sautes d’humeur et les passions amoureuses s’étaleront sur le papier glaçé des magazines à gros tirage

     

    Passez une soirée mémorable dès le 22 janvier 2013 au Théâtre Déjazet !

    Réservations


    votre commentaire
  • COLLAB2_A4_081112

     

     

    Très bonne nouvelle que la reprise de Collaboration, cette pièce d'Harwood saluée par la critique unanime avec comme protagonistes deux excellents comédiens : Didier Sandre et Michel Aumont qui rivalisent de virtuosité. Un bijou à voir dès le 25 janvier au Théâtre de la Madeleine.

    Richard Strauss (Michel Aumont) – Stéfan Zweig (Didier Sandre)
    Le premier proche du régime nazi et se croyant tout puissant et intouchable, non concerné par la politique.
    Le second, au contraire craignant cette politique et la violence qu’elle allait sécréter.
    Ils s’admiraient.
    Ils créeront ensemble un opéra bouffe inspiré de Ben Jonson, "La femme silencieuse" immense succès arrêté dès la seconde représentation par le régime nazi, le nom d’un juif étant resté sur l’affiche malgré l’interdiction.
    Une fois encore la politique de la haine montrait son talent.

    Réservations

     


    votre commentaire